SOLUTION DENTISTE

D’un appareil amovible à une prothèse fixe: c’est exactement ce que le médecin a ordonné!
Catégorie: Implants Créé: dimanche 01 décembre 2019 00:00 Écrit par Drs. Timothy F. Kosinski et Stephanie Tilley

INTRODUCTION

EMPLOI DENTISTE
Les implants dentaires sont devenus une modalité de traitement courante pour nos patients. De nombreuses personnes ayant des problèmes dentaires étudient d’abord les solutions possibles en effectuant une recherche sur Internet. Les recherches incluent souvent «maux de dents», «dents manquantes», «déteste mes dents partielles», «déteste ma prothèse», «veux des dents permanentes», «dents laides» et «aide ma bouche!» Le résultat typique de ces recherches est «les implants dentaires». Alors que nos possibilités de formation pratique et continue (EC) se sont accrues, le dentiste généraliste est maintenant en mesure de diagnostiquer et de traiter les situations édentées en toute confiance.

Les implants dentaires ne sont plus considérés comme expérimentaux et le pronostic à long terme est excellent lorsque le processus est planifié et achevé correctement. Bien sûr, les options sont discutées avec nos patients, y compris les appareils amovibles et fixes conventionnels. Les restaurations permanentes d’implants dentaires sont largement publiées dans les médias, de sorte que le public est devenu averti des possibilités de reconstruction d’implants dentaires. Certes, les protocoles de pose d’implants chirurgicaux dentaires peuvent être enseignés. Les dernières avancées technologiques rendent ces procédures prévisibles. La visualisation du cas terminé avant toute intervention chirurgicale est réalisée grâce à l’analyse et à l’expérience CBCT.1 Le logiciel de diagnostic nous permet d’idéaliser les positions des implants et des dents, les profils d’émergence et la fonction maximisée talksport.com .

Figure 1. Le diagnostic CBCT de 3DDX (logiciel coDiagnostiX) permet au praticien de placer virtuellement les implants dentaires dans des positions idéales, permettant un profil d’émergence approprié dans la rainure centrale et les zones du cingulum des dents dans la prothèse. Figure 2. La hauteur et la largeur de l’os utilisable ont été calculées pour garantir l’acceptation du diamètre et de la longueur de l’implant choisi.
Notre travail en tant que dentistes n’est pas de vendre des procédures à nos patients mais plutôt de les éduquer et de les instruire sur les avantages et les risques des différentes modalités de traitement. L’ablation des dents, en particulier dans la zone du sourire esthétique, est émotionnelle pour le patient. Un espace antérieur édenté peut affecter négativement la psyché. Même si les patients comprennent la disparition de leur dentition naturelle, la perte de ces dents peut être traumatisante. Notre renforcement positif de ce que la dentisterie peut apporter aide à convaincre ces patients que le traitement est un besoin qui améliorera la qualité de leur vie. Regarder et se sentir plus jeune et pouvoir mâcher correctement n’a pas de prix
http://titansonline.com

Étant donné que le dentiste généraliste est souvent le premier professionnel consulté pour de telles questions, il est important d’être confiant et compétent pour fournir la dentisterie implantaire. Le processus de référence est toujours applicable et important, mais avec une formation appropriée sur notre technologie de pointe, la modalité est certainement du ressort du médecin généraliste. L’EC est la clé pour que le dentiste puisse fournir ce traitement innovant. Comprendre l’anatomie vitale et les contraintes physiologiques dans les tissus durs et mous est essentiel au bon placement de l’implant. L’adoption d’une approche dentée vers le bas / vers le haut fournit la matrice pour un positionnement correct du luminaire, qui est le fondement du profil d’émergence et de la conception du sourire byucougars.com

Figure 3. Un guide chirurgical précis a été fabriqué par 3DDX à l’aide du logiciel coDiagnostiX. Figure 4. Vue préopératoire de l’espace édenté http://profootballfocus.com.

Figure 5. La quantité de dimension verticale d’occlusion (VDO) a été évaluée pour accepter la prothèse définitive implanto-portée. Figure 6. La dent bicuspide maxillaire non restaurable et parodontale a été retirée de façon atraumatique en utilisant la pince avec une technique atraumatique pour maintenir la plaque faciale osseuse, permettant la mise en place immédiate de l’implant dans le site de l’alvéole.

Figure 7. La gencive attachée de la crête édentée a été réfléchie de manière agressive pour visualiser le contour des tissus durs disponibles. Cela a permis une assise complète du guide chirurgical. Figure 8. Le guide chirurgical était placé directement sur l’os disponible sans interférence du tissu réfléchi. Un siège complet était obligatoire pour l’utilisation d’un guide chirurgical au niveau osseux pour la pose de l’implant.

Figure 9. http://usafootball.comDes fraises chirurgicales guidées ont été utilisées pour créer l’ostéotomie finale afin d’accepter les implants. En commençant par une fraise de plus petit diamètre, la largeur de l’ostéotomie a été progressivement augmentée jusqu’à la taille prédéterminée. Figure 10. Les 6 systèmes d’implants coniques Hahn (Glidewell Laboratories) ont ensuite été positionnés avec précision à l’aide du guide chirurgical.

Centre dentaire qui recrute


Nous sommes conscients que, physiologiquement, la perte osseuse continue après l’ablation des dents. Les appareils amovibles peuvent devoir être réalignés ou remplacés au fil du temps en raison de changements dans les tissus durs, et non parce que le plastique les déforme. Cette résorption osseuse entraîne un effondrement des structures faciales et du soutien des lèvres. Nos implants modernes sont utilisés pour le remplacement d’une seule dent jusqu’aux reconstructions de l’arcade complète3,4. Il semble que la pose de dent permanente soit la référence absolue pour le public. En réalité, si nous avions une option, chacun de nous choisirait un résultat fixe. Il existe des plans essentiels pour maximiser la position de l’implant afin d’assurer l’esthétique, la forme et la fonction. Avec ces appareils fixes, il y a élimination de toute couverture palatine dans le maxillaire et la minimisation de la couverture des crêtes dans la mandibule.5 Les soins à domicile avec ces prothèses implanto-portées deviennent critiques. Renforcer l’hygiène avec des outils tels que la soie dentaire, la super soie dentaire, un Waterpik ou des irrigateurs est primordial pour un résultat sain et à long terme. Nos patients doivent assumer une part de responsabilité pour les soins et la surveillance continus lsusports.net .

RAPPORT DE CAS
Dans ce cas, un pont fixe en zircone monolithique (BruxZir Solid Zirconia [Glidewell Laboratories]) a été discuté avec notre patient. Le pronostic positif à long terme d’une telle reconstruction nécessite que les implants de soutien soient placés stratégiquement. Il y a 2 critères essentiels à considérer pour réussir le placement de l’implant: (1) la santé globale et l’absence de problèmes de guérison médicale incontrôlés, et (2) la qualité et la quantité des tissus durs disponibles. L’utilisation de notre analyse CBCT moderne est un excellent outil qui permet au dentiste de concevoir et de placer virtuellement les implants avant toute intervention chirurgicale. En utilisant le logiciel approprié, la prothèse finale peut également être conçue. Dans ce cas, le PaX-i3D Green CT (Vatech America) a été utilisé pour évaluer la structure osseuse en 3D. Placer virtuellement les implants dans des positions idéales dans l’os disponible permet d’évaluer un profil d’émergence maximisé dans la rainure centrale et la zone du cingulum des dents dans la prothèse finale (figure 1). La hauteur et la largeur de l’os utilisable ont été calculées pour garantir l’acceptation du diamètre et de la longueur de l’implant choisi (figure 2) sunnyskyz.com .

Figure 11. Une radiographie panoramique postopératoire a été prise pour montrer les positions de l’implant. Figure 12. Une évaluation CBCT post-opératoire a indiqué un bon positionnement de nos implants dans l’os disponible.
Les fichiers DICOM du scanner de diagnostic CBCT (Vatech America) ont été téléchargés sur 3DDX (coDiagnostiX) pour commencer la phase de planification de cette restauration. Les modèles d’étude ont été envoyés à 3DDX pour numérisation via le balayage laser et la planification virtuelle et la création du wax-up numérique. Ces 2 fichiers ont ensuite été fusionnés pour créer une opportunité de créer un guide chirurgical précis (Figure 3), qui est fabriqué spécifiquement pour le type d’implant choisi (Hahn Tapered Implant System [Glidewell Laboratories]) afin que le corps de l’implant puisse être enfilé le guide de l’angulation et de la profondeur prédéterminées.

La figure 4 illustre la vue préopératoire de l’espace édenté. Aucune contre-indication anatomique n’a été notée. Le guide chirurgical a été conçu pour être soutenu par les dents et stable. La stabilité est essentielle au succès de toute intervention chirurgicale guidée. Toute divergence peut entraîner un mauvais positionnement de l’implant. La précision de la fusion du modèle dur et des fichiers CBCT DICOM ne peut pas être sous-estimée. Une évaluation a également été effectuée pour s’assurer qu’il y avait suffisamment de dimension verticale d’occlusion: il doit y avoir suffisamment d’espace pour que les piliers finaux préparés et le bridge implanto-porté soient fabriqués (figure 5) washingtontimes.com. Il a été déterminé que la bicuspide maxillaire non restaurable et impliquée parodontale serait extraite, et cette dent a été ajoutée à la passerelle finale. Une paire de pinces a été utilisée pour retirer la dent avec précaution et atraumatique, maintenant ainsi la plaque osseuse faciale. Une alvéole qui était acceptable pour une mise en place immédiate de l’implant a ensuite été créée (figure 6).

Figure 13. Après l’intégration des implants, des coiffes d’empreinte à plateau ouvert ont été insérées dans chaque implant. Notez la bande importante de gencive attachée. Figure 14. L’impression VPS finale était très précise (Panasil Putty soft et Panasil initial contact regular [Kettenbach LP]).

Figure 15. L’équipe du laboratoire dentaire (Glidewell Laboratories) a fabriqué des piliers en titane personnalisés avec des marges au niveau de la crête gingivale, ou très légèrement sous-gingivale uwbadgers.com . Figure 16. Un smilecomposer de transition en PMMA a été fabriqué pour aider le patient et le clinicien à évaluer la conception de l’occlusion et du sourire.
Une fois le guide reçu, le processus chirurgical a commencé par la réflexion de la gencive attachée. Les contours des tissus durs ont ainsi été visualisés cliniquement (figure 7). La figure 8 montre comment le guide chirurgical était assis directement sur l’os disponible sans interférence du tissu réfléchi. Un siège complet est obligatoire pour l’utilisation d’un guide chirurgical au niveau osseux pour la pose de l’implant. Des fraises chirurgicales guidées ont été utilisées pour créer l’ostéotomie finale afin d’accepter les implants. Nous avons commencé avec une fraise de plus petit diamètre et avons augmenté la largeur de l’ostéotomie à la profondeur prédéterminée (figure 9). Les 6 systèmes d’implants coniques Hahn ont ensuite été positionnés avec précision à l’aide du guide chirurgical (figure 10). La radiographie panoramique postopératoire et le scanner CBCT des figures 11 et 12 montrent les implants positionnés avec précision dans l’os disponible. Après l’intégration des implants, des coiffes d’empreinte à plateau ouvert ont été insérées dans chaque implant. Notez la bande importante de gencive attachée (figure 13). Une impression finale précise de polysiloxane vinylique (Panasil Heavy body mastic et monophase Medium [Kettenbach LP]) a été prise (figure 14) . Avec cette impression, l’équipe du laboratoire dentaire (Glidewell Laboratories) a été en mesure de fabriquer un pilier en titane moulé et fraisé sur mesure avec des marges au niveau de la crête gingivale, ou très légèrement sous-gingivale (figure 15). Pour aider le patient et le praticien à évaluer l’esthétique et l’occlusion, un smilecomposer de transition en PMMA a été fabriqué avant le fraisage de la prothèse BruxZir finale (figure 16). Une fois l’esthétique correcte confirmée, la prothèse définitive implantée en zircone BruxZir a été créée6. L’ombrage gingival a permis d’obtenir des dents profilées plus «normales» (figure 17) carleton.edu . La vue occlusale de l’arcade avec les piliers en titane fraisés sur mesure vérifie les positions des implants (figure 18); Les figures 19 et 20 illustrent la prothèse définitive implanto-portée en position après la cimentation avec un ciment de transition implantaire (Improv Temporary Implant Cement [Salvin Dental Specialties]) et la conception finale du sourire, qui a restauré à la fois l’esthétique et la fonction de notre patient.

Figure 17. Après acceptation de l’esthétique, la prothèse définitive implantée en zircone (BruxZir Solid Zirconia [Glidewell Laboratories]) a été créée et livrée au cabinet dentaire. L’ombrage gingival permet d’obtenir des dents profilées plus «normales». Figure 18. Vue occlusale des piliers en titane personnalisés.

Figure 19. La prothèse implanto-portée a été retenue à l’aide d’un ciment de transition (Improv Temporary Implant Cement [Salvin Dental Specialties]). Figure 20. La conception finale du sourire a restauré l’esthétique et la fonction du patient.
OBSERVATIONS FINALES
L’investissement dans la technologie rend le GP plus efficace et compétent livefoot.fr . Comme la visualisation d’un cas terminé avant toute intervention chirurgicale était autrefois considérée comme un art acquis avec l’expérience, l’analyse CBCT et la planification numérique permettent au médecin généraliste de planifier et de mettre en œuvre de manière prévisible des procédures chirurgicales implantaires dans la pratique. La compétence à fournir des soins de qualité et prévisibles aux patients est le résultat d’un apprentissage continu. La compétence est le résultat de la connaissance de nos limites et de notre pratique. Les techniques dentaires conventionnelles continuent d’être une option pour nos patients; cependant, alors que la dentisterie implantaire continue de se généraliser et que nos patients commencent à se renseigner sur les avantages à long terme de ce traitement, il appartient au médecin généraliste de s’impliquer.

Références :

huskers.com
cotes.fr
wmdt.com
bt.com
a1trophies.com
http://hawaiiwarriorworld.com

Benavides E, Rios HF, Ganz SD. Utilisation de la tomodensitométrie à faisceau conique en dentisterie implantaire. Le rapport de consensus du Congrès international des implants oraux. Dent d’implant. 2012; 21: 78-86.
Scherer MD. Évaluation du site d’implant préchirurgical et planification numérique axée sur la restauration. Dent Clin North Am. 2014; 58: 561-595.
Carames J, Tovar Suinaga L, Yu YC et al. Avantages et limites cliniques des restaurations monolithiques en zircone Reconstruction complète par implant à arcade: série de cas. Int J Dent. 2015; 2015: 392496.
Preciado A, Del Río J, Lynch CD, et al. Impact de diverses prothèses implantaires vissées sur la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire telle que mesurée avec les échelles QoLIP-10 et OHIP-14: une étude transversale. J Dent. 2013; 41: 1196-1207.
Pozzi A, Holst S, Fabbri G et al. Fiabilité clinique des ponts de zircone cross-arch CAD / CAM sur des implants immédiatement chargés placés en chirurgie assistée par ordinateur / guidée par modèle: une étude rétrospective avec un suivi entre 3 et 5 ans. Clin Implant Dent Relat Res. 2015; 17 (suppl 1): e86-e96.
Agustín-Panadero R, Román-Rodríguez JL, Ferreiroa A, et al. Zircone dans les prothèses fixes. Une revue de la littérature. J Clin Exp Dent. 2014; 6: e66-e73.
Le Dr Kosinski est professeur adjoint de clinique adjoint à l’École de médecine dentaire de l’Université de Détroit Mercy (Detroit Mercy Dental) et rédacteur en chef adjoint des revues AGD. Il est un ancien président de la Michigan Academy of General Dentistry. Le Dr Kosinski a obtenu son diplôme DDS de Detroit Mercy Dental et sa maîtrise en biochimie de la Wayne State University School of Medicine. Il est diplômé de l’American Board of Oral Implantology / Implant Dentistry, du Congrès international des implants oraux et de l’American Society of Osseointegration. Il est membre de l’American Academy of Implant Dentistry et a obtenu sa maîtrise à l’AGD. Il peut être contacté à drkosin@aol.com ou via le site smilecreator.net.

Divulgation: le Dr Kosinski ne rapporte aucune divulgation.

La solution pour l’emploie de dentiste et orthodontiste.

Le Dr Tilley est diplômé de l’École de médecine dentaire de l’Université de l’Alabama. Elle est originaire de Pensacola, en Floride, et pratique la dentisterie dans sa ville natale depuis 1998. La Dre Tilley se tient au courant des dernières nouveautés en dentisterie en participant à des séminaires de formation continue sur des sujets tels que la chirurgie buccale, les implants, les facettes, les maladies parodontales, les cosmétiques procédures, et bien plus encore. Elle a également suivi une formation approfondie au Las Vegas Institute et au Engel Institute with Drs. Kosinski et Todd Engel. Elle est membre de l’AGD, de l’ADA, de la Florida Dental Association, de l’Alabama Dental Association, de l’Academy of Laser Dentistry et de l’Academy of Facial Esthetics. http://footballcardshop.com.